« Pour atteindre le lien, cliquez sur la cartouche. »

www.fnro.net www.amblyopie.net www.larefraction.net www.lenystagmus.net www.strabisme.net
www.wikiamblyopie.net www.wikinystagmus.net www.wikirefraction.net www.wikistrabisme.net Amblyopie traitement d'attaque - Synthèse
Amblyopie traitement d'attaque - Synthèse


Site logo

Les bases du traitement d'attaque: la correction optique totale et l’occlusion.


Pour faire une recherche sur les domaines du site :

À « Documents » de la barre latérale (droite), vous trouverez le lien de la liste
de tous les documents disponibles sur l'ensemble du site et en téléchargement libre.

Bases : la correction optique totale et l’occlusion

(Opticilude ou Ortopad)
L’occlusion est le traitement le plus radical, le plus rapide et le plus efficace. Cette occlusion est jour et nuit, sans interruption.

Rythme de l’occlusion

Il est basé sur les règles suivantes :
  • Après 2 ans, 1 semaine d’occlusion par année d’âge [X = (années d’âge) x (semaines)] ;
  • Entre 1 et 2 ans, 2 ou 3 jours puis une occlusion alternante : 1 J/l j ou 2 J/l j.

Durée de l’occlusion

Elle sera suffisante pour obtenir 5/10 ou Rossano 2.

Les risques

Les plus fréquents sont :

L’amblyopie à bascule

Elle nécessite un contrôle régulier du bon œil [X = (années d’âge) x (semaines)]. Cette baisse d’acuité visuelle du bon œil est parfois nécessaire. C’est souvent un signe de succès de la thérapeutique.

L’augmentation de la déviation (microtropie => macrotropie)

Les parents devront toujours être prévenus. Elle est liée à la réactivation de l’accommodation du fait de l’amélioration de l’acuité visuelle.

Ces deux signes qui sont souvent vues par les parents et les thérapeutes comme des signes péjoratifs sont au contraire des signes de succès thérapeutique.

Le relais

Il est fait par l’occlusion alternée (Opticlude, Ortopad ou "scotch" sur verre). Le rythme sera de 2 J/1 J à 6 J/1 J. La durée sera le temps nécessaire pour obtenir 5/10 ou R2. Ce traitement est d’autant plus long que l’amblyopie est profonde et/ou que le traitement est tardif. Le nystagmus latent n’est pas une contre-indication à l’occlusion.

En cas d’échec

On refera un bilan complet (cycloplégie, réfractométrie automatique ou skiascopie et fond d’œil). Les causes d’échec les plus fréquentes sont la non observance, l’âge et les traitements mal conduits.

Les manifestations organisées vous intéressent. Vous voulez en être informé par courriel.
Allez à la page « Liste Formation » et remplissez le formulaire.


Date de création de la page : mai 2010

Date de révision de la page : Mardi, 24 Mars 2015