« Pour atteindre le lien, cliquez sur la cartouche. »

www.fnro.net www.amblyopie.net www.larefraction.net www.lenystagmus.net www.strabisme.net
www.wikiamblyopie.net www.wikinystagmus.net www.wikirefraction.net www.wikistrabisme.net Amblyopies fonctionnelles (1994) - Traitement moderne (2007)
Amblyopies fonctionnelles (1994) - Traitement moderne (2007)


Site logo

Quels sont les principes du traitement de l'amblyopie ?


Pour faire une recherche sur les domaines du site :

À « Documents » de la barre latérale (droite), vous trouverez le lien de la liste
de tous les documents disponibles sur l'ensemble du site et en téléchargement libre.

À la lecture des actes de ce colloque, on peut dire que celui-ci est toujours d’actualité et qu’il n’a que très peu vieilli. En effet, treize ans après, les conclusions essentielles sont toujours valides et le temps a renforcé leur pertinence :
• Le rôle essentiel de la correction optique totale ;
• L’importance de l’occlusion. Celle-ci a vu son rôle augmenté. L’occlusion est vraiment le premier traitement de l’amblyopie. La peur de l’amblyopie à bascule fait partie de ses peurs d’autant plus présentes qu’elles sont injustifiées. Dans notre expérience personnelle, nous ne connaissons pas une amblyopie à bascule qui n’ait cédé à un traitement bien conduit. On pourrait même dire que l’amblyopie à bascule est le signe d’un succès thérapeutique garanti si le traitement est bien conduit.
• Le rôle essentiel des pénalisations. Leur efficacité et leur simplicité d’utilisation font qu’elles sont vraiment le traitement de choix du relais de l’occlusion.
• L’insuccès des autres méthodes thérapeutiques. Elles sont toutes soit moins efficaces soit plus compliqué à mettre en œuvre ou à surveiller que le couple occlusion-pénalisation.
• etc.
Tous ces éléments font que les principes et les éléments de base de ce colloque sont toujours d’actualité.
Toutefois, l’observateur de la situation française actuelle que je suis est frappé par les points suivants :
• Le dépistage de l’amblyopie est toujours aussi peu efficace.
Il suffit de suivre une consultation spécialisée pour s’en rendre compte. Les acteurs du dépistage pensent qu’il suffit de dépister pour que leur action soit justifiée. Il n’en est rien. Le dépistage ne se justifie que si la situation sanitaire de la population s’améliore. Depuis vingt ans dans ce domaine, il est probable que l’amélioration sanitaire de la population est au mieux faible au pire nul.
• La confusion entre dépistage précoce et efficacité.
Le Bébé-Vision est l’exemple caricatural de ce qui ne faut pas faire. Mettre en place un dépistage suit des règles très précises. La proportion de faux positifs et de faux négatifs est essentielle pour juger cette action de dépistage. Il est frappant de voir que les pays scandinaves si performants en matière de dépistage n’ont pas suivi cette voie. Malheureusement, l’analyse objective des faits montre qu’ils ont raisons.
• La très mauvaise prise en charge des troubles visuels de l’enfant par nombre d’ophtalmologistes.
Il faut bien reconnaître que dans ce domaine la situation s’est dégradée depuis 1 990. Pour l’enseignant et le thérapeute que je suis, cette évolution est un véritable échec. Il s’agit d’un véritable échec collectif. On pourrait en rapprocher l’évolution des collections de lunettes pour enfant chez l’opticien. Malheureusement, le problème me paraît plus collectif qu’individuel, sociétal que lié à un métier. Je dois dire que, vu les valeurs mises au premier plan dans notre société (parmi celles-ci, la préférence bien française du soin à la prévention), je ne vois pas beaucoup de solutions à court terme.
• La fréquence des récidives de l’amblyopie.
Elles sont très fréquentes. La prophylaxie (« une prophylaxie désigne le processus actif ou passif ayant pour but de prévenir l’apparition ou la propagation d’une maladie.  » Wikipédia, l’encyclopédie libre) de la récidive de l’amblyopie est une notion qui semble inconnue par nombre de thérapeutes d’où les récidives que nous voyons si régulièrement.
Pour terminer, dans ces treize dernières années, l’évolution de nos connaissances et notre meilleure prise en charge thérapeutique font que notre objectif thérapeutique doit être 100  % de succès dans la prise en charge de l’amblyopie strabique de base. Afin d’atteindre cet objectif, nous avons décidé de mettre ce sujet : l’amblyopie, comme thème de notre colloque 2 007 où vous êtes tous invités.

Les manifestations organisées vous intéressent. Vous voulez en être informé par courriel.
Allez à la page « Liste Formation » et remplissez le formulaire.


Date de création de la page : mai 2010

Date de révision de la page : Mardi, 24 Mars 2015